Accueil Actualités Documentation Téléchargement Vulnérabilités Phishing Hoax Virus Antivirus en ligne Contact
 
Secuser.com
 
GENERAL
Actualité du jour
Lettres d'information
Recommander ce site
Signaler un incident
Nous écrire
 
VIRUS
Alertes virus
Dossiers virus
Alertes par email
Antivirus gratuits
Antivirus en ligne
Désinfection
FAQ virus
 
PROTECTION
Alertes sécurité
Dossier firewall
Alertes par email
Firewalls gratuits
Scanner de ports
Antirootkits gratuits
Traceur IP/domaine
Windows Update
FAQ sécurité
 
PHISHING
Alertes phishing
Logiciels antiphishing
FAQ phishing
 
SPAM
Dossier spammning
Logiciels antispam
FAQ spam
 
VIE PRIVEE
Paiements en ligne
Dossier spywares
Antispywares gratuits
Vos traces sur le Net
FAQ vie privée
 
HOAX
Alertes hoax
Dossier hoax
Dossier viroax
Antihoax en ligne
FAQ hoax
 
NEWSLETTER
Recevez chaque semaine la lettre de Secuser.com :
 
 
ALERTE CONTAMINATION

Virus
Blaster (= Lovsan, MSBlast, Blast, Poza)

Blaster est le premier virus ciblant les ordinateurs vulnérables à la faille RPC de Microsoft. Si une machine connectée à Internet n'est pas à jour dans ses correctifs, Blaster l'infecte via le port 135 TCP puis scanne le réseau à la recherche de nouvelles machines vulnérables. Il est par ailleurs programmé pour lancer une attaque par déni de service contre le site WindowsUpdate à partir du 16/08/03, afin de tenter d'empêcher les retardataires de télécharger le correctif nécessaire à leur système. La mise à jour des ordinateurs sous Windows NT, 2000, XP et 2003 est urgente et impérative.
 

PREVENTION :
Les utilisateurs concernés doivent mettre à jour leur antivirus. En cas de doute, les utilisateurs de Windows NT, 2000, XP et 2003 doivent également mettre à jour leur système via le site de Microsoft ou le service WindowsUpdate afin de corriger la faille RPC exploitée par le virus pour s'exécuter automatiquement.

DESINFECTION :
Avant de commencer la désinfection, il est impératif de s'assurer avoir appliqué les mesures préventives ci-dessus afin d'empêcher toute réinfection de l'ordinateur par le virus. Les utilisateurs ne disposant pas d'un antivirus peuvent utiliser gratuitement l'utilitaire de désinfection FixBlast pour rechercher et éliminer le virus.

TYPE :
Ver

SYSTEME(S) CONCERNE(S) :
Windows 2000
Windows XP

ALIAS :
Win32.Poza (CA)
W32/Lovsan@mm (F-Secure)
Worm.Win32.Lovesan (Kaspersky)
W32/Lovsan.worm (Mc Afee)
W32/Blaster (Panda Software)
W32/Blaster-A (Sophos)
W32.Blaster.Worm (Symantec)
WORM_MSBLAST.A (Trend Micro)
Win32.Msblast.A
WormBlast

TAILLE :
6.176 octets

DECOUVERTE :
11/08/2003

DESCRIPTION DETAILLEE :
Blaster est un virus qui se propage via le réseau. Si une machine connectée à Internet n'est pas à jour dans ses correctifs, Blaster l'infecte via le port TCP 135 en utilisant la faille RPC de Microsoft : il provoque le téléchargement d'un fichier MSBLAST.EXE dans le répertoire System32 de Windows via TFTP, puis son exécution à distance sans aucune intervention de l'utilisateur.

Une fois l'ordinateur infecté, le virus modifie la base de registres pour s'exécuter à chaque démarrage de l'ordinateur, puis scanne ensuite continuellement le réseau à la recherche de nouvelles machines vulnérables. Il est par ailleurs programmé pour lancer une attaque par déni de service contre le site WindowsUpdate à partir du 16/08/03, afin de tenter d'empêcher les retardataires de télécharger le correctif nécessaire à leur système.

L'exploitation de la faille RPC par le virus rend souvent le système instable. Sous Windows 2000, cela se traduit par un plantage de l'ordinateur et/ou un message d'erreur impliquant le processus svchost.exe. Sous Windows XP, un message d'erreur s'affiche à l'initiative de Autorite NT\System, puis l'ordinateur redémarre automatiquement après 60 secondes :

Si ce délai de 60 secondes ne vous laisse pas le temps de télécharger le correctif, il est possible de stopper le compte à rebours et d'annuler le redémarrage automatique en procédant de la manière suivante : cliquez sur le bouton "Démarrer", sélectionnez "Exécuter...", entrez " shutdown -a " puis cliquez "Ok". Cette opération n'est valable que pour Windows XP.

Une propagation massive de Blaster et d'éventuelles variantes pourrait causer des perturbations dans le fonctionnement d'Internet, en rendant notamment difficile voire impossible l'accès à certains sites web. Les ordinateurs sous Windows NT et 2003 Server ne peuvent pas être infectés à distance par le virus, mais ils peuvent "planter" au moment de l'exploitation de la faille RPC par Blaster et le virus peut être exécuté manuellement sur ces plateformes. La mise à jour des machines sous Windows NT, 2000, XP et 2003 est donc impérative pour combler la faille RPC exploitée par le virus, mais aussi par divers outils de piratage à distance actuellement en circulation.

13/08/03 : deux variantes Blaster.B (= W32.Blaster.B.Worm, W32/Lovsan.B.worm, Win32.Msblast.B) et Blaster.C (W32.Blaster.C.Worm, W32/Lovsan.C.worm, Win32.Msblast.C) ont été identifiées. La principale différence est le nom du fichier infectant, respectivement penis32.exe (7.200 octets) et Teekids.exe (5.360 octets) au lieu de msblast.exe, ce qui ne change rien pour l'utilisateur puisque l'infection se déroule à son insu. Cela ne devrait pas non plus avoir d'influence significative sur la propagation du virus, les autres caractéristiques étant identiques.

18/08/03 : une nouvelle variante Blaster.D (= W32.Blaster.D.Worm, W32/Lovsan.D.worm, Win32.Msblast.D) a été identifiée. La principale différence est le nom du fichier infectant, mspatch.exe (11.776 octets) au lieu de msblast.exe, ce qui ne change rien pour l'utilisateur puisque l'infection d'un ordinateur vulnérable se déroule à son insu.

29/08/03 : une nouvelle variante Blaster.E (= W32.Blaster.E.Worm, W32/Lovsan.E.worm, Win32.Msblast.E) a été identifiée. La principale différence est le nom du fichier infectant, mslaugh.exe (6.176 octets) au lieu de msblast.exe, ce qui ne change rien pour l'utilisateur puisque l'infection d'un ordinateur vulnérable se déroule à son insu.

01/09/03 : une nouvelle variante Blaster.F (= W32.Blaster.F.Worm, W32/Lovsan.worm.F, Win32.Msblast.F) a été identifiée. La principale différence est le nom du fichier infectant, enbiei.exe (11.808 octets) au lieu de msblast.exe, ce qui ne change rien pour l'utilisateur puisque l'infection d'un ordinateur vulnérable se déroule à son insu.

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES :
-> Nouvelles vulnérabilités critiques dans le service RPC de Windows 2000, XP, NT 4.0 et Server 2003 (11/09/03)
-> Abonnement gratuit à la lettre Secuser Alerte pour être prévenu de l'apparition des nouveaux hoax et virus
-> Identifier les fausses alertes virus avec Hoaxkiller.fr
-> FAQ : comment désinfecter le répertoire C:\RESTORE?
-> FAQ : que faire dans le cas d'un fichier "uncleanable" (non nettoyable)?
-> FAQ : comment supprimer un fichier en cours d'utilisation?
-> FAQ : qu'est-ce que le partage de fichiers et comment y mettre fin?
-> Dossier Secuser.com sur les virus

 
PUBLICITE
 
RECHERCHE
Recherchez un mot-clé
dans le site Secuser.com :

 
LIENS AMIS
Hoaxkiller.fr
Ne vous laissez plus piéger par les fausses informations qui envahissent le Net.
Inoculer.com
Annuaire de logiciels gratuits pour protéger votre ordinateur.
 
  Copyright © 1998-2016 Emmanuel JUD - Tous droits réservés - Secuser est une marque déposée - Charte vie privée
Outils gratuits - Guides gratuits - Livres - Glossaire - Fils d'information - Bannières et boutons