Accueil Actualités Documentation Téléchargement Vulnérabilités Phishing Hoax Virus Antivirus en ligne Contact
 
Secuser.com
 
GENERAL
Actualité du jour
Lettres d'information
Recommander ce site
Signaler un incident
Nous écrire
 
VIRUS
Alertes virus
Dossiers virus
Alertes par email
Antivirus gratuits
Antivirus en ligne
Désinfection
FAQ virus
 
PROTECTION
Alertes sécurité
Dossier firewall
Alertes par email
Firewalls gratuits
Scanner de ports
Antirootkits gratuits
Traceur IP/domaine
Windows Update
FAQ sécurité
 
PHISHING
Alertes phishing
Logiciels antiphishing
FAQ phishing
 
SPAM
Dossier spammning
Logiciels antispam
FAQ spam
 
VIE PRIVEE
Paiements en ligne
Dossier spywares
Antispywares gratuits
Vos traces sur le Net
FAQ vie privée
 
HOAX
Alertes hoax
Dossier hoax
Dossier viroax
Antihoax en ligne
FAQ hoax
 
NEWSLETTER
Recevez chaque semaine la lettre de Secuser.com :
 
 
EDITOS

Retour à la page précédente

 

25/10/07
Hoax attacks
"Cette info a été diffusée sur Europe 1 hier. Dans les prochains jours, vous devrez faire très attention de n'ouvrir aucun message appelé invitation! C'est un virus qui ouvre une torche olympique et qui brûle le disque dur du PC. ENVOYEZ CET E-MAIL A TOUS CEUX QUE VOUS CONNAISSEZ!!! Car plus vous préviendrez de personnes, plus le virus aura de difficultés à se propager". Evidemment, cette alerte virus est une mauvaise blague... En langage Internet, on appelle cela un hoax : une information fausse, périmée ou invérifiable propagée spontanément par les internautes. Si un site anti-hoax peut être utile pour démêler le vrai du faux, l'esprit critique reste votre meilleur allié, quand ce n'est pas l'esprit de contradiction : lorsqu'un message vous demande de le transférer à tous vos contacts, c'est dans la plupart des cas ce qu'il ne faut surtout pas faire! Les hoax sont nombreux et peuvent concerner tout sujet susceptible de déclencher une émotion chez l'internaute : alerte virus, disparition d'enfant, promesse de bonheur, pétition, etc. Qu'on se le dise... Un internaute averti en vaut deux.
EJ

 

28/05/05
Le piratage par phishing débarque massivement en France
Le phishing ou hameçonnage est une technique de délinquance astucieuse à grande échelle. Au lieu de tenter de piéger une après l'autre des victimes choisies pour leur naïveté ou leur vulnérabilité, le pirate contacte simultanément des dizaines de milliers de personnes en comptant sur ce grand nombre pour qu'une fraction au moins des destinataires tombe dans le piège tendu. Le vendredi 27 mai dernier, une première tentative de piratage par phishing a ainsi eu lieu, ciblant les clients des banques Société Générale, BNP Paribas, CIC et CCF : un courrier électronique prétendument rédigé par l'une des banques a été envoyé en masse aux abonnés de nombreux fournisseurs d'accès français, prétextant une question de sécurité pour leur demander de cliquer sur un lien censé leur permettre de se rendre sur leur site bancaire et de ressaisir leurs codes d'accès au service en ligne. Une attaque d'autant plus redoutable que les internautes étaient bien redirigés vers le véritable site web de leur banque : seule la fenêtre pop-up apparaissant au premier plan pour recueillir les données sensibles appartenait au site pirate. Particulièrement courant dans les pays anglophones, ce type d'escroquerie est amené à se développer en francophonie. Qu'on se le dise... Un internaute averti en vaut deux.
EJ

 

16/01/04
Que faut-il redouter le plus : le spam ou la loi anti-spam ?
Moins médiatiques que leurs consoeurs sur la responsabilité des hébergeurs, les dispositions dites "anti-spam" du projet de Loi pour la Confiance dans l'Economie Numérique (LCEN) n'en devraient pas moins affecter la liberté de communication des internautes. Peu efficaces contre le spamming à destination des personnes physiques, ultra-majoritairement le fait d'individus situés hors d'Europe et peu respectueux des lois, elles devraient légaliser le spamming à destination des entreprises tout en entravant les échanges légitimes entre ceux qui font le Net alors que la loi actuelle permet déjà de poursuivre les spammeurs et que des mesures anti-spam essentielles ont été écartées. Un hébergeur professionnel qui voudra aider un site communautaire qu'il estime utile en lui proposant spontanément un hébergement gratuit sera par exemple forcé de renoncer ou de transgresser la loi : faute de pouvoir obtenir le consentement du webmestre avant de lui envoyer un courriel, s
a proposition constituera en effet une prospection directe non sollicitée et deviendra à ce titre répréhensible. Alors même que le phénomène est en partie amplifié par les médias, il faudrait raison garder et faire en sorte que la loi anti-spam préserve avant tout ce qui fait la richesse et l'intelligence du réseau : sa capacité à permettre les échanges entre tous les internautes de bonne volonté. Sinon, non content d'être peu efficace, le remède pourrait se révéler pire que le mal.
EJ

 

25/07/03
Le réseau ne se protège pas tout seul
Le 17 juillet dernier, l'équipementier Cisco a publié un avis révélant un déni de service distant sur ses produits
, routeurs ou commutateurs. Evènement majeur comme l'Internet n'en a pas connu depuis ses débuts, ce déni de service aurait pu avoir un effet dévastateur. Sa facilité de mise en oeuvre laisse d'ailleurs présager de futurs usages malveillants : si l'Internet est désormais protégé, les équipements au coeur des réseau d'entreprise n'auront que trop rarement été mis à jour. Si cette faille dans un logiciel est si grave, c'est que les systèmes d'informations reposent sur un équipement Cisco dominant. L'interopérabilité permet la diversité et cet évènement doit rappeler à ceux qui font de la monoculture un argument de vente les cinglants désavantages de cette monoculture.
Hervé Schauer

 

14/04/03
Une faille dans la loi anti-piratage
Si d'un strict point de vue juridique elle peut paraître équilibrée, la jurisprudence Tati/Kitetoa est en pratique une véritable bombe à retardement. Comment expliquer en effet que la Justice puisse condamner un internaute pour le téléchargement de fichiers musicaux librement accessibles sur internet, alors que dans le même temps elle laisserait n'importe qui exploiter certaines failles des sites web mal sécurisés pour en télécharger les fichiers confidentiels? Basée sur la généralisation d'un cas très particulier, cette jurisprudence introduit une faille dans la loi chargée de réprimer le piratage informatique et pourrait favoriser le développement d'une nouvelle forme de cybercriminalité organisée particulièrement redoutable.
EJ

 

09/09/02
Failles, failles, failles...
Si les virus informatiques sont un danger bien connu, les vulnérabilités restent pour beaucoup une menace obscure, voire lointaine. Or tout utilisateur d'un logiciel est concerné, donc l'internaute à plus d'un titre. Une vulnérabilité est en effet un défaut matériel ou logiciel dont l'exploitation permet à un attaquant d'accéder illégalement à des fichiers confidentiels voire de détourner ou d'interrompre tout aussi illégalement le fonctionnement d'un système. Outre le choix préventif du logiciel, le seul remède reste pour l'instant d'assurer une veille minimale et en cas d'alerte sur un logiciel de se rendre sur le site de son éditeur pour en télécharger le correctif, afin que ce dernier modifie le code défectueux et fasse disparaître la faille.
EJ

 

20/05/02
Le virus Klez, gentleman usurpateur
Quand un ver classique s'envoie aux correspondants de sa victime avec l'adresse email de sa victime, Klez s'envoie aux correspondants de sa victime avec l'adresse email... d'un correspondant de sa victime. Ce qui ressemble à un mauvais jeu de mot bouleverse en fait complètement les habitudes, voire les certitudes. N'importe quel possesseur d'adresse email peut ainsi se retrouver expéditeur d'un message infecté par Klez, même s'il n'a jamais eu de contact avec le virus. Autant s'assurer avoir fait le nécessaire pour se prémunir contre ce virus, car Klez a plus d'un (mauvais) tour dans son sac.
EJ

 

06/05/02
Les clés de la sérénité en sécurité informatique
Pratiques dans le cadre d'une utilisation domestique, les firewalls personnels n'en sont que plus vulnérables par le seul fait de se trouver sur le poste de l'utilisateur : un virus, un cheval de Troie ou d'autres programmes peuvent ainsi supprimer ou contourner un tel firewall. De même, un antivirus ne détectera principalement que les virus et troyens connus dont il possède les signatures. Connaître les limites de ses outils, multiplier les dispositifs de protection et mettre à jour régulièrement ses logiciels sont trois règles essentielles pour qui aspire à un minimum de sérénité.
EJ

 

15/04/02
Le paradoxe de la sécurisation des paiements en ligne
Avec (encore) deux nouvelles solutions de sécurisation des paiements en ligne, banques et cybermarchands vont une nouvelle fois tenter de rassurer les cyberacheteurs potentiels, tout en devant faire face au même paradoxe. En effet, comment vendre une sécurité optionnelle lorsqu'il s'agit de transaction bancaire sans laisser penser que cette sur-sécurité est accessoire, donc qu'il est inutile de payer pour en bénéficier, ou au contraire que le niveau de sécurité actuel est insuffisant, donc qu'il est quasiment criminel de ne pas généraliser le système immédiatement et gratuitement?
EJ

 

24/07/01
Virus sans traces pour entreprises sans usines
Concentrer toute sa valeur dans la propriété intellectuelle rend plus cruciale encore la question de la sécurité informatique. Un virus comme SirCam montre combien il est facile d'accéder avec fracas aux disques durs des salariés. Le plus à redouter serait pourtant un virus caché dans une animation comique qui scannerait les disques, enverrait les fichiers stratégiques à une adresse email anonyme, falsifierait les dates de renouvellement des marques et brevets puis effacerait toute trace de son passage, laissant derrière lui une entreprise en sursis, vidée de sa principale richesse sans même le savoir. Rassurez-vous, ça n'est pas pour aujourd'hui... c'est pour demain.
EJ

 

04/12/00
Des chiffres et des lettres
Un premier pas vient d'être franchi dans la sécurisation du courrier électronique de Monsieur Toutlemonde : un portail grand public majeur vient de mettre à disposition de ses utilisateurs un service de webmail gratuit crypté. Le principe est simple : le destinataire ne reçoit pas directement le message envoyé, mais un email contenant un lien vers une page web sécurisée au moyen du protocole SSL. Un effort louable de sensibilisation au chiffrement, dont l'utilité reste toutefois limitée dans la pratique : contrairement à ce qu'il pourrait laisser croire, ce système n'offre par exemple aucune garantie aux salariés d'échapper à la surveillance éventuelle de leur courrier électronique, car le message envoyé est transmis en clair depuis leur ordinateur jusqu'aux serveurs du site portail...
EJ

 

25/09/00
Amazon, le nouveau e-commerçant

Depuis quelques semaines, Amazon Inc. a modifié la charte de ses sites web pour se donner le droit de vendre ou de louer les informations concernant ses clients à ses fournisseurs ou prestataires. La société a également transformé en actif son fichier clients, rendant celui-ci librement transférable en cas de rachat de la société. Vous voilà prévenu. Si cette volonté de transparence est plutôt louable dans sa forme, elle ne saurait occulter le débat de fond sur l'utilisation de ces données : Amazon vient en effet d'être surpris en train de faire payer plus cher ses meilleurs clients. Un avant-goût de la personnalisation de la relation, tant vantée par les cyber-marchands?
EJ

 

11/09/00
Plus que quelques jours pour participer...

C'est le 15 septembre 2000 que prend fin la consultation publique organisée par le gouvernement français à propos du projet de décret sur la signature électronique. A l'issue de cette consultation, un travail interministériel sera mené sous l'égide du ministère de la Justice à partir des contributions reçues, qui aboutira à la publication du décret au cours du dernier trimestre 2000. Si vous ne souhaitez pas faire valoir votre point de vue, vous pouvez toujours prendre la mesure des enjeux techniques ou bien lire l'actuel projet de décret. Une excellente initiative qui, pour la première fois, place le web au coeur de la citoyenneté.
EJ

 

07/08/00
Aux frontières du virtuel

Le Net donne des sueurs froides aux gouvernements, et ceux-ci le lui rendent bien : espionnage des communications, présomption de culpabilité, censure, taxation tous azimuts,... Autant de mesures qui ne manqueraient pas de soulever un tollé si elles concernaient la vie "réelle", mais qui laissent indifférente une grande majorité de la population encore privée d'accès au réseau des réseaux. Quand enfin ce dernier sera démocratisé, le Net sera-t-il devenu le seul endroit de la planète où l'on peut mettre en permanence un policier, un juge, un inspecteur des impôts et un censeur derrière chaque citoyen?
EJ

 

07/07/00
C'est définitivement fini pour Altern.org

Triste nouvelle pour la communauté des internautes : Altern, dernier pionnier de l'hébergement gratuit et indépendant, vient de fermer ses portes, victime d'une disposition quelque peu aberrante de la loi qui était sensée protéger... les hébergeurs. Quel contraste avec Mygale, autre pionnier devenu depuis Multimania, qui aura parfaitement réussi sa conversion au "web commercial". Un peu trop, diront certains. En tout cas, la loi sur la liberté de communication aura eu un premier effet pour le moins surprenant. C'est effectivement la fin d'une époque...
EJ

 

15/05/00
Internet, entre liberté et flicage...

Arrivées avec retard sur le Net, les multinationales s'emploient actuellement à y faire régner l'ordre. Les enjeux commerciaux sont énormes, et l'esprit libertaire fondateur sérieusement malmené : MP3.com et Napster l'ont récemment constaté à leurs dépends. Mais les "Majors" ne s'arrêtent pas là. Alléchées par les possibilités l'informatique, elles s'apprêtent à utiliser des techniques toujours plus invasives, afin de savoir qui écoute quoi, qui lit comment, qui regarde quand, etc. A l'internaute, maintenant, de faire valoir son droit à l'anonymat et à la vie privée.
EJ

 

24/04/00
Mafiaboy : histoire d'un dérapage médiatique

Le 19 avril dernier, la gendarmerie royale canadienne arrête un adolescent suspecté d'être l'auteur de l'attaque contre le site de CNN, en février. Ce qui n'aurait dû rester qu'un banal fait divers s'est pourtant rapidement transformé en une véritable tempête médiatique, emportant au passage la raison de certains journalistes. Les articles en ligne se sont ainsi multipliés, parfois uniquement bâtis sur des spéculations. Moralité? Lorsque le Net parle du Net, il vaut mieux rester deux fois plus prudent.
EJ

 

27/03/00
Ton nom en gros autour du cou

Que diriez-vous si la loi vous obligeait à sortir dans la rue avec votre nom sur un carton pendu autour du cou? Et si on vous expliquait que cette mesure est nécessaire pour mettre fin à l'insécurité, tout agresseur étant ainsi facilement identifiable? Stupide, pensez-vous. Pourtant c'est un projet de loi similaire qui, s'il est voté, régulera internet en France : accès, hébergement, chat, forum, etc. Comme trop souvent, la principale victime sera le citoyen honnête, légalement contraint de décliner son identité réelle à des sociétés ou des webmasters pas forcément désintéressés... Car qui peut penser une seule seconde que l'auteur d'un site diffamatoire, raciste ou pédophile déclinerait sa véritable identité?
EJ

 

21/02/00
L'attaque contre Yahoo : un complot des services secrets ?

Il y a quelques semaines, les sites des principaux joyaux de la nouvelle économie américaine ont été pris pour cible et paralysés pendant plusieurs heures. La vitesse de réaction des politiques - pour une fois - a surpris, au point d'attirer la suspicion. Le "signal d'alarme" invoqué par l'Attorney General aurait-il été tiré par les services secrets américains eux-mêmes, afin de favoriser le passage de lois renforçant leur contrôle sur le Net? Difficile de le savoir. Pour l'instant, la seule certitude est que l'enquête piétine...
EJ

 

20/12/99
Kriz ne vous souhaite pas une bonne année

Ils sont quelques-uns à traîner sur le réseau en quête d'une innocente victime : Kriz, mais aussi Babylonia, MyPics, Y2Kcount et bien d'autres virus vont essayer de gâcher la fête. Ils sont heureusement attendus de pied ferme, ainsi que leurs camarades encore inconnus à l'heure actuelle. Aussi, sans en arriver à la solution extrême adoptée par certaines sociétés, la vigilance reste tout de même de mise si vous ne voulez pas connaître de mauvaise surprise. Meilleurs voeux !
EJ

 

13/12/99
A vos marques... Prêts? Sauvegardez!

L'opération de sauvegarde du 31 décembre prochain sera sans nul doute la plus importante de toute l'histoire de l'informatique. En effet, en cas de défaillance d'un système ou d'une application ne passant pas l'an 2000, elle doit permettre de récupérer à coup sûr et dans leur intégralité toutes les informations stockées. Autre particularité : les experts recommandent une durée de conservation pouvant aller jusqu'à 2002, dans le cas des données comptables et fiscales. Autant dire que cette sauvegarde se doit d'être 100% réussie !
EJ

 

29/11/99
Etudiants : gare aux plagiats !

Quoi de plus tentant, lorsqu'on est étudiant, que de recopier des morceaux de documents éparpillés sur le Net pour composer sa copie? Et bien plus maintenant! Il existe désormais un site pour les professeurs qui leur permet de détecter les paragraphes plagiés, en comparant le contenu de la copie rendue avec des millions de pages référencées. Il est également possible pour les étudiants de vérifier gratuitement s'ils ne plagient pas un ouvrage sans le savoir. A quand le même système pour les discours d'hommes politiques? :)
EJ

 

15/11/99
Un satellite-espion pour tous

Il y avait déjà le GPS, système de repérage par satellite qui tend à s'insinuer partout, et permet de connaître votre position n'importe où sur la Terre. Voilà maintenant qu'une société américaine s'apprête à vendre sur demande les images ultra-précises issues de son satellite d'observation. Hum... Après le lieu, puis l'image : à quand la retransmission du son? Que l'on se promène sur le web ou en pleine nature, il va décidément devenir bien difficile de s'isoler loin des regards indiscrets...
EJ

 

01/11/99
"Il n'y a pas de vie privée, faites-vous à cette idée"

Cette affirmation fracassante de Scott McNeally, PDG de Sun, est très régulièrement vérifiée. Intel, Macromedia, Microsoft, DejaNews.com : autant d'acteurs majeurs de l'internet pris cette année en flagrant délit d'espionnage de leurs propres utilisateurs, qui plus est à leur insu. Une nouvelle affaire, celle de RealNetworks, vient relancer le débat. Faut-il tenter de s'opposer à ces multinationales de la collecte d'informations personnelles, ou plutôt chercher à monnayer lesdites infos?
EJ

 

18/10/99
Sus aux fenêtres pop-up !

Quoi de plus agaçant que la fenêtre publicitaire qui s'ouvre automatiquement lorsque vous surfez sur certains sites, puis qui revient périodiquement à l'assaut? Alors défendez-vous! Deux solutions : Popup Killer 1.8, universel, simple, gratuit mais volumineux (2,7Mo), et Close Popup 4.0, léger (30Ko) mais payant (20 $ U.S.) et moins riche en fonctionnalités. Deux logiciels à utiliser avec discernement, car certains sites - dont Secuser News - usent du pop-up afin de mieux vous servir!
EJ

 

04/10/99
"Je m'appelle Christine et je cherche une rencontre évasion"

"Bonjour, j'ai trouvé votre mail par hasard. [...] Je m'appelle Christine et je cherche une rencontre évasion (discrète et agréable) [...]". Ce message sévit sur les sites de rencontres ou dans les boîtes-aux-lettres. Mais à l'autre bout du réseau, point de Christine : c'est plutôt Robert, et il se remplie les poches grâce à un numéro de téléphone Audiotel indiqué plus loin dans l'annonce. Une manière de rappeler que sur le web plus qu'ailleurs, rien ne paraît plus vrai que le faux...
EJ

 

20/09/99
Mais qu'est-ce que c'est que ce beenz?

A mi-chemin entre le point de fidélité et la monnaie virtuelle, le beenz est promis à un grand avenir. Universel et sécurisant (pas de divulgation de numéro de carte bancaire), il présente cependant à terme le danger de canaliser les visiteurs vers des sites distribuant ces fameux beenz, condamnant un peu plus à l'oubli les sites non marchands, comme avant lui le principe de la vente de mots-clés des moteurs de recherche.
EJ

 

16/08/99
Le 21ème siècle, siècle de la publicité?

Il ne sera bientôt plus possible de lever le petit doigt sans recevoir un message pubicitaire : votre voiture vous conseillera une station service ou un fast-food, votre ordinateur vous recommandera à chaque démarrage un fournisseur d'accès ou un portail, ou encore votre frigo vous guidera dans l'achat de vos aliments. Et même si vous décidez de rester couché sans bouger, gageons que votre lit trouvera un produit à vous vanter!
EJ

 

09/08/99
Vous êtes une star du web!

Quelle différence existe-il entre Brad ou Pamela se baladant dans la rue, et vous-même naviguant sur le web? Et bien aucune! Constamment sollicité pour votre précieuse signature-email (abonnements, livres d'or,...), vous êtes également suivi à la trace parce que vos données personnelles en font rêver plus d'un. Difficile, la vie de star... Alors la prochaine fois, si vous désirez sortir incognito, n'oubliez pas vos lunettes de soleil!
EJ

 

02/08/99
Les données personnelles, future monnaie sur le web?

A peine née, la théorie de l'économie de l'attention semble déjà obsolète. Excité par les fabuleux enjeux du web, le commerçant électronique n'est plus disposé à simplement attendre de vous voir cliquer sur son bandeau publicitaire : il cherche à tout connaître sur vous, afin de pouvoir vous contacter directement aux meilleurs moments, ou de vous offrir des services exclusifs. Bienvenue dans l'économie des données personnelles..
EJ

 
PUBLICITE
 
RECHERCHE
Recherchez un mot-clé
dans le site Secuser.com :

 
LIENS AMIS
Hoaxkiller.fr
Ne vous laissez plus piéger par les fausses informations qui envahissent le Net.
Inoculer.com
Annuaire de logiciels gratuits pour protéger votre ordinateur.
 
  Copyright © 1998-2017 Emmanuel JUD - Tous droits réservés - Secuser est une marque déposée - Charte vie privée
Outils gratuits - Guides gratuits - Livres - Glossaire - Fils d'information - Bannières et boutons